chronique Bessa 667

chronique Bessa 667

Messagede Philippe ARNAUD » Lun 7 Juin 2010 12:01

Une petite chronique à partir de laquelle vous pourrez poser vos questions.

J'ai commandé mon Bessa 667 mi-novembre sur le site http://www.lapetiteboutiquephoto.com que je vous recommande très vivement.

Les raisons de mon achats :
- Je voulais un boitier télémétrique : souvenirs émus de mon premier boitier un canonet 28
- Je cherchais un outil de 'maraudage de rue' avec un objectif type 35mm equiv. 24x36.
- Je voulais en disposer rapidement et ne pas avoir de souci technique :
je me suis orienté vers un boitier neuf
- Je pensais utile de changer de format et de passer au 6x6 : investir pour avoir plus que mes reflex 24x36.
De plus mes deux boitiers Pentax MX en 24x36 fonctionnent encore très bien.

A la date de cette chronique, je n'ai exposé que 7 rouleaux : 6 en 6x6 , 1 en 6x7 (TMax-400)
Je vais passer à la Rollei Retro 80s pour l'été.
Ce qui parait peu mais qui au final fait beaucoup pour moi.
Mon rapport à la prise de vue change avec cet appareil; c'est impressionnant,
on hésite à faire la photo en 6x6 : la crainte de gâcher ?

Déballage :
On est toujours un peu maladroit avec du matériel neuf mais là...Le système de pliage est terrifiant.
Une fois ouvert, on ne sait plus très bien comment tenir l'engin avec la peur d'abimer le soufflet.
Au pliage, on a peur d'abimer l'objectif... Tout cela finit par passer heureusement.

La courroi est franchement pas terrible surtout pour le prix du boitier.
J'ai acquis avec le boitier le pare-soleil spécifique et un filtre UV qui s'insère dans le pare-soleil:
- on ne peut pas laisser de filtre sur l'objectif, fermeture impossible sinon.

Il peut se porter autour du cou, mais c'est lourd et la sangle rappe un peu :
- je la remplacerai par une Luxecase tressée.

Commandes:

Une fois que l'on respecte les consignes de la doc pour tenir le boitier, les commandes de diaphragme
et de mise point tombent parfaitement sous le pouce gauche (si droitier).
Pour les gauchers, cela ne va pas être simple du tout.

La commande de mise au point est courte et permet des allers/retours sans lever le doigt.
La securité de la tenue en main est renforcée par la forme type poignée du boitier coté droit.

Chargement et changement de format

Là aussi , en venant du 24x36 j'avais un peu peur. C'est super facile et rapide.
J'ai même rechargé en pleine rue sans souci.

Avancement du film par molette : j'adore le bruit et le geste lent.

Format 6x7 : le négatif est super beau, mais je n'ai pas le condensateur 6x7 sur mon agrandisseur...

Visée

Elle est super claire. La mise au point télémetrique est très facile,
précise aussi, au vue des quelques clichés fait à pleine ouverture F3.5.
Je porte des lunettes; je vise facilement sans les retirer.

Déclenchement

Très souple: je ferais peut être l'acquisition d'un bouton pour un meilleur contact.

Bruit de l'obturateur : il parait que les Leicas sont vraiment bruyants!

Mode d'exposition

A ce jour, je me suis focaliser sur la manipulation la plus simple de ce boitier :
mode automatique priorité diaphragme.

Ce qui n'est pas un changement phénoménale par rapport à un semi-automatique.

Je suis resté en mode automatique sans correction.
Un très petit nombre de fois j'ai corrigé l'exposition pour surexposer.

Le constat est que l'exposition est correctement gérée pour les photos que j'avais à faire ; y compris pour
un cas extrème : portrait de nuit sur une place avec fête foraine en fond.

En ce moment avec les beaux jours, je suis géné avec mes T-MAX 400;
La vitesse la plus rapide 1/500s me donne une grande profondeur de champ systématique :
je peux dans certains cas atteindre les limites du boitier.(Sur exposition impossible à réduire).

C'est plus une question de sensibilité de film que de boitier. Je vais tester des Rollei Retro 80s.

Le boitier ne fonctionne pas sans pile : obturateur électronique.

Distance mini et profondeur de champ


La distance mini est de 0,9 m. C'est ce qui me gêne le plus aujourd'hui.
Pas de portrait serré possible ; dommage.

Le cadre dans viseur s'adapte bien à la mise au point.
Pour le moment à l'agrandisseur je n'ai fait aucun recadrage ; bonne gestion du cadre donc.

La profondeur de champ à l'air 'courte': je dis cela par compraison avec mes objectifs Pentax
où à chaque changement de diaphragme j'avais l'impression de gagner beaucoup de profondeur.
C'est peut être du aussi à la représentation graphique sur l'objectif qui a l'air plus compacte
sur l'objectif (en relation avec la commande de mise au point).
Il faudrait que je le teste plus finement mais pour l'instant :
- Pour les portrait je me place à F4 ou F5.6 et mes visage ressortent parfaitement piqués avec
un très très beau bokeh de fond. Pas de vignettage apparant.
- Pour les photos d'architecture à parti de F5,6, majortairement F8 ou F16 ; c'est parfait.
En intérieur, fin d'après midi dans un musée j'ai fait une photo sur pied d'un hall à F22;
C'est net et piquée du sol au plafond, devant et derrière.

Petits ennuis

En manipulant sous la lumière, je me suis aperçu fin mai, de la présence d'une poussière dans l'objectif.
Je n'avais rien remarqué sur les négatifs jusque là.
Cela devrait pour voir être prise en charge par la garantie (de trois ans) dixit le vendeur du site.
Mais je vais devoir me passer du boitier pendant au moins 2 mois.


Synthèse

J'ai un beau télémétrique, qui me permet d'évoluer vers le 6x6. Je suis tellement content de la visée
et de la qualité de l'objectif ( à la poussière près) que si mes Pentax tombaient en panne,
j'achéterais un Bessa 2 ou 3 M Voigtlander avec un 35mm.

Dans la rue, le soufflet ne passe pas inaperçu, mais on est parfaitement à l'aise avec ce boitier.

J'apprécie bien le mode automatique avec la prioté au diaphragme. La cellule semble très fiable.

Le boitier se tient bien en main et je trouve les commandes très ergonomiques :
il se fait oublier et c'est le principal.

Je ne shoote pas aussi vite qu'avec mes 24*36 mais encore une fois le changement
de format change mon état d'esprit.
Dernière édition par Philippe ARNAUD le Mar 22 Juin 2010 22:21, édité 1 fois.
Cordialement,

Philippe ARNAUD
Philippe ARNAUD
 
Messages: 47
Inscription: Mar 1 Déc 2009 08:26

Re: chronique Bessa 667

Messagede Colline » Lun 7 Juin 2010 20:55

Merci Philippe pour ce développement très instructif!
Claudine
Colline
 
Messages: 51
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:23

Re: chronique Bessa 667

Messagede Karl Grelet » Mar 8 Juin 2010 20:25

Bonsoir Philippe,

Merci pour ce long exposé sur ton expérience avec le Bessa 3.
Tu confirmes ce que j'ai pu lire sur quelques sites internet et périodiques.

Il semble que ce soit un boîtier bien né et pensé.
J'avoue qu'il me tente bien aussi. Son faible encombrement (lorsqu'il est fermé), sa cellule,... me permettrait de l'emmener partout plus facilement qu'un 501CM. Je louchais aussi sur un mamiya 6 mais son télémètre et sa fiabilité m'arrête un peu.
Il est vrai que partir sur un appareil neuf est rassurant.

La mise au point mini à 0,9m est certainement handicapante mais c'est déjà le cas sur l'optique 80 mm du 501cm. On s'y fait comme on dit ;)

N'hésite pas à compléter ton article sur tes expériences futures avec ce bel appareil.

Karl
Karl Grelet
Administrateur du site
 
Messages: 126
Inscription: Lun 26 Oct 2009 14:08

Re: chronique Bessa 667

Messagede Bernard » Mer 9 Juin 2010 20:54

C'est vrai c'est énorme comme tu changes de comportement lorsque tu n'as que "quelques" vues en magasin!

Tu refléchis, peaufine le cadrage, la lumière, enfin cette construction mentale d'image est géniale à vivre;

Perso j'adore le 6/6!

Excellentes images avec ta merveille.

Bernard
Bernard
 
Messages: 84
Inscription: Ven 4 Déc 2009 15:11
Localisation: Nîmes


Retourner vers Moyen format

cron